samedi, avril 10, 2021

Le rap & sa culture.

 

Tedax Max, la personnification lyonnaise des rimes tranchantes

1 janvier. 

Tandis que chacun se trouve une résolution à tenir afin de déculpabiliser de sa paresse accumulée l’an passé et ainsi retrouver la voie de la motivation, un artiste fait fort en nous proposant un projet très solide afin d’entamer la nouvelle année sous le signe de la maîtrise parfaite du kickage: Tedax Max.

Le lyonnais après une année 2020 rempli de singles nous a livré le premier janvier “Forme Olympique”, un EP de 8 titres, sans aucune collaboration.

Retour sur un projet bien ficelé.

Un amour pour le rap

Tedax Max c’est avant tout un amour pour la musicalité. L’artiste sait jongler avec mélodies et refrains chantés comme c’est le cas sur “Joe le taxi”.

Malgré tout, bien qu’ayant plusieurs cordes à son arc, ce sont ses talents de kickeur et ses couplets rappés qui priment. 

Son art des placements est maîtrisé à la perfection si bien qu’il retombe à chaque fois sur ses pattes malgré les décalages grâce à ses deux gimmicks fétiches: “my ni**a” et “oh”.

by Maxime Boudehane @mxiee

Une fine plume en puissance

La marque de fabrique du rappeur lyonnais, c’est avant tout des rimes entre plusieurs mots de la même phase, créant ce sentiment de décalage renforcé par son flow unique…

Mauvaisgarçon car souvent fait les mauvaischoix (mauvais) Joueur décisif, j’sais qui compte sur moi dans l’moneytime On la décale puis on la cale, pour la faire crier toute la night On fait d’la calle et on décale avant que débarque la volaille – Délit

“Organisé comme l’OTAN (ouais) On veut l’argent, j’vous rassure pas autant, pas content mais conscient” – J’escalade

…ainsi que des assonances tout droit sorties d’ailleurs.

“T’es Rihanna, j’suis Chris Brown  J’rêve d’la recette du Super Bowl – Délit

L’artiste est de plus très friand des punchlines à doubles tranchants.

“Route embouteillé, on prend de la bouteille pour la vider” – Avancer

“Ici, y’ a pas d’bobo sauf quand t’en prends une” – Joe le Taxi

Pour ce qui est du fond, Tedax Max  parle essentiellement de la vie de quartier, de ses anciennes connaissances ainsi que de ses galères de la vie quotidienne. Les instrus utilisées renforce le côté parfois morose de ses textes, notamment avec la collaboration du beatmaker Kon Queso sur “Nashav”. Heureusement on peut toutefois observer quelques éclaircis, notamment sur “Délit” avec une instrumentale moins sombre de ChefNezz.

L’Homme sur qui miser

A l’heure actuelle, seul le morceau “Joe le Taxi” a eu le droit à son clip, réalisé par Martin Gadiolet.

Joe le Taxi, clip sorti le 30 décembre 2020

De par sa proposition musicale variée et par la sortie de son premier projet, Tedax Max a su fédérer autour de lui une solide communauté tout en s’exposant d’avantages aux médias rap.

Il a aujourd’hui les cartes en main pour se hisser en haut de la scène rap francophone, à lui d’en avoir les épaules. De notre côté, on attend la suite avec impatience…

Max
Max
Rédacteur de dossier - Passionné de rap

Articles similaires

Instagram

Dernier coup de coeur
Nahir « Intégral

Populaire

« JVLIVS II » : SCH dans le grand bain

Si un artiste a su marquer 2020, il s’agit vraisemblablement d’SCH. Le marseillais s’est fait remarquer par ses nombreux feats (20) durant l’année dont...

Le nouvel album de Damso imminent, le rappeur balance un titre inédit

Quand l’un des rappeurs les plus talentueux de la francophonie annonce la sortie d’un nouvel album, il est clair que cela devient l’un des...

Tedax Max, la personnification lyonnaise des rimes tranchantes

1 janvier.  Tandis que chacun se trouve une résolution à tenir afin de déculpabiliser de sa paresse accumulée l’an passé et ainsi retrouver la voie...

Nous suivre

392FansLike
916FollowersFollow