fbpx
jeudi, mai 13, 2021

Le rap & sa culture.

 

« JVLIVS II » : SCH dans le grand bain

Si un artiste a su marquer 2020, il s’agit vraisemblablement d’SCH. Le marseillais s’est fait remarquer par ses nombreux feats (20) durant l’année dont sa collaboration à l’album 13 Organisé. Résultat: il devient l’artiste à avoir passé le plus de temps en tête du classement Spotify France sans avoir sorti un seul morceau. Statistique ahurissante.

Il aurait pu s’arrêter là mais non, loin de là.

Le 2 août, c’est sur Bail de sneakers que le S tease l’arrivée de JVLIVS 2: « J’suis sur le tome II, et ça va voir le jour bientôt ». La propagande est en marche. 

Le 2 février l’album est officiellement annoncé sur les réseaux et 2 jours plus tard sort un premier clip, Marché Noir.

19 mars: jour de sortie de l’album. SCH avait déjà prouvé auparavant qu’il était bien plus qu’un rappeur standard, interchangeable. Aujourd’hui nous allons voir pourquoi SCH, grâce à JVLIVS II, a t’il plongé dans le grand bain.

« METS MON NOM AU HAUT D’L’AFFICHE, P’TIT ENCULÉ, J’AI PLUS 20 PIGES »

Un succès commercial

« Être meilleur c’est pas vendre plus” disait Vad. 

Pourtant, malgré la volonté de ne sortir aucun tube connoté “de club” (excepté Mode Akimbo) afin de ne pas casser la direction artistique du storytelling JVLIVS, les chiffres sont au rendez-vous. Certifié disque d’or en seulement 4 jours avec 63800 copies écoulées en première semaine, JVLIVS II a prouvé que les albums concepts n’étaient pas seulement réservés aux artistes ne visant pas le succès musical. 

La presse spécialisée s’est empressé de féliciter l’artiste (même si je vous l’accorde que la presse rap ne critique plus les artistes depuis longtemps) et les mêmes médias généralistes d’habitude avident de polémiques infondées sur le rap promurent via leurs sites la sortie de l’album (voyez-y plus de la démagogie que de la courtoisie envers SCH).

SCH obtient son disque d'or en 4 jours avec "JVLIVS Tome II"

Une apogée musicale

Apogée, nom masculin: Point le plus élevé, plus haut degré.

L’apogée, SCH a su l’atteindre sur les deux volets JVLIVS.  Non pas que ses précédents projets n’étaient pas au niveau, mais surtout parce que très peu d’artistes arrivent à maintenir un niveau de maîtrise aussi élevé pour un second projet quand le premier est déjà excellent.

Pourtant tout y est: 

les featurings sont pertinents. Freeze Corleone a tout brûlé sur son passage, ne laissant à peine le temps à l’auditeur de respirer. 

Jul nous offre l’une de ses toplines bien trouvé dont lui seul a le secret sur “Mode akimbo” (bien que le morceau s’éloigne de la ligne directrice JVLIVS). De plus, il nous prouve qu’il n’est pas qu’une machine à tube et qu’il sait aussi encore kicker sur Fantôme (bonus track), accompagné du Rat Luciano qui lui exporte son côté old school.

« Y’a pas de voleurs ici, que des gens dans le besoins » (le rat Luciano)

Pour ce qui est des instrumentales, on notera que SCH s’est détaché de son producteur habituel (Guilty).

BPP (signé chez QLF records) et sa guitare électrique nous offrent une prod “type beat PNL” sur Fournaise tandis que Sofiane Pamart nous délivre une masterclass accompagné de son piano sur Parano.

De plus la prod grandiose de Grand Bain réalisé par Wylo, Enigma Beats et Meryl nous plonge tout droit sous le soleil rayonnant du détroit de Gibraltar.

Finalement, ce ne sont pas moins de 24 beatmakers (sans compter SCH) qui se retrouvent sur l’album, et pourtant aucun faux pas n’est commis musicalement.

L’essai à concrétiser

Les deux premiers volets de JVLIVS sortis laissent place aux questions suivantes: quand sortira le volume 3 ? Sera t’il entrecoupé d’une mixtape dans la discographie de l’artiste à l’instar de Rooftop ? Sous quelle forme ? SCH avait parlé d’un film, voire même d’une comédie musicale durant son interview accordé à Clique avec Mouloud Achnour: “Tu sais, dans l’idéal j’aimerais faire une comédie musicale sur la trilogie JVLIVS. Avec des intervenants, des danseurs, une vraie comédie musicale qui narre du Tome I au Tome III l’histoire de JVLIVS dans sa finalité.”.

JVLIVS II c’est le genre de projet qui rassasie le public. Dans un monde imbibé par la culture de l’instant, où il faut décider dans la semaine suivant la sortie d’un album si celui-ci est un classique ou non: faisons un pas de côté, asseyons nous, mettons un “fournaise” dans nos écouteurs et observons de manière passive nos semblables courir valider ou non le prochain album du mois.

En attendant, connaissant le travail d’SCH, l’avenir ne présage que du bon pour la suite.

Max
Max
Rédacteur - Passionné de rap

Articles similaires

Instagram

Dernier coup de coeur
Nahir « Intégral

Populaire

Interview: Jewel Usain, quand l’art et la manière se rencontre

Carl Gustav Jung avait déclaré: penser est difficile, c’est pourquoi la plupart se font juges. Jewel Usain fait partie de la troisième catégorie...

Joysad feat Sofiane : « Tous les coups sont permis »

Il y a quelques mois, en janvier plus précisément, on recevait le deuxième projet de la jeune carrière du rappeur Joysad. Avec pour titre...

Rentre Dans Le Cercle de retour avec Sofiane et des invités de marque

Créée et présentée par Sofiane lui-même, l’émission Rentre Dans Le Cercle est, depuis plusieurs années déjà, l’une des plus enrichissantes du rap francophone. Ainsi, forte...

Nous suivre

400FansLike
916FollowersFollow