fbpx
dimanche, juillet 3, 2022

BOOBA prêt à rompre son partenariat avec Puma

La crise entre la Russie et l’Ukraine ne cesse d’avoir une onde de choc dans des domaines inattendus. Cette fois, elle est la cause d’une brouille avec le D.U.C et la marque allemande de street wear.

Une crise qui s’invite inopinément

Un an et demi auparavant, Puma révélait sa nouvelle égérie, il ne s’agissait de personne d’autre que Booba, le duc de Boulogne et propriétaire d’une ligne de vêtements. Le contrat annoncé était prévu pour vraiment durer longtemps au vu de la pub et des retombées pour chacune des parties. Mais, la situation politique russo-européenne a changé la donne.

En effet, en guise de représailles pour l’invasion de l’Ukraine, beaucoup de marques européennes ont décidé de suspendre leurs activités sur le sol russe. C’est ainsi que Puma a fermé l’ensemble de ses magasins installés en Russie, ce qui n’a pas été du goût de Mr KOPP.

Une réaction immédiate

Afin d’exprimer son désaccord avec la décision politique prise par la direction de Puma, Booba n’a pas tardé à se manifester de la façon qu’il fait le mieux. En effet, c’est à travers deux posts Instagram publiés sur son compte OKLM qu’il a donné son opinion sur le sujet.

Dans le premier post, il s’est contenté de soulever que leur entente n’incluait pas ce genre d’action et qu’il se réservait le droit de rompre son contrat avec la marque allemande. Sans trop discourir, le post tenait en seulement deux phrases « Vous rompez je romps. On n’a pas signé pour ça ».

Plus tard dans un second post, il détaille sa pensée en rappelant que Puma et lui devraient être censés ne pas se laisser porter par des influences politiques. Si c’était le cas, lui-même en avait le droit. « … si vous faites de la politique, nous devons en faire aussi… ».

Pour finir, le second post, il n’a pas manqué de menacer la marque qu’en cas de poursuites judiciaires (pour rupture abusive), il est prêt à se défendre. Et pour cette pique, rien de tel que de paraphraser Vladimir Poutine lors de ses propos contre l’OTAN au début du conflit. « Mais sachez qu’en cas d’agression la riposte sera là ».

Articles similaires

Instagram

COUP DE POUCE :
ALLEBOU : « ESQUISSE »

Populaire

Nous suivre

541FansJ'aime
2,411SuiveursSuivre
cover promo allebou esquisse