fbpx
lundi, avril 15, 2024

Booba mis en examen pour cyberharcèlement sur Magali Berdah

Booba, le rappeur français devenu une icône du hip-hop, se retrouve une nouvelle fois au centre d’une affaire judiciaire. Cette fois-ci, c’est dans le cadre d’une enquête sur des accusations de cyberharcèlement envers Magali Berdah, directrice de l’agence Shauna Events. Connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, Booba s’est empressé de prendre la parole pour clarifier la situation.

Entre accusations et contre-accusations, Booba fait valoir sa défense

Mis en examen pour “harcèlement”, Booba a été interdit de tout contact avec Magali Berdah, même via les réseaux sociaux. L’ancien membre du groupe Lunatic lui reproche d’être une “influ-voleuse”, un terme qu’il a inventé pour stigmatiser les pratiques qu’il juge douteuses de certains influenceurs.

Selon la patronne de Shauna Events, les critiques publiques du rappeur à son encontre seraient à l’origine des nombreux messages haineux qu’elle reçoit, y compris des menaces de mort.

Pourtant, Booba n’est pas directement impliqué dans ces menaces, et il se présente comme un “lanceur d’alerte”. En juillet 2023, il a même précisé que pour lui, “dénoncer n’est pas harceler”. Le rappeur, contacté par l’AFP, a confirmé son désir de collaborer avec la justice.

Il est également sorti de son silence en postant un communiqué sur Twitter, contestant formellement les accusations de menace de mort portées par Magali Berdah, elle-même impliquée dans une affaire de fraude fiscale.

Ce lundi 2 octobre, il a déclaré dans une vidéo : « Je sors du tribunal, interrogé sur des faits de menaces de mort, de cyberharcèlement et de recel de bien. Comme vous le voyez, je suis en liberté, tout va bien. La Piraterie n’est jamais finie ».

Briand Loucou
Briand Loucou
Rédacteur culturap since le tout début. Passionné de rap.

Articles similaires

Instagram

Notre playlist mise à jour chaque semaine :

Populaire

Nous suivre

541FansJ'aime
3,158AbonnésSuivre