fbpx
jeudi, juin 24, 2021

Le rap & sa culture.

 

Biographie Rohff

Le rap français regorge de nombreux talents, les uns plus anciens que les autres. Rohff fait partie de la tranche de ces rappeurs en activité depuis des décennies et qui impressionnent aussi bien par leur talent que par leur longévité sur la scène du hip-hop. Retour sur l’immense carrière de la légende du rap Rohff.

Ses débuts

Rohff, de son vrai nom Housni Mkouboi, est né le 15 décembre 1977 à Moroni, aux Comores. Le jeune Housni est contraint de vivre seul avec sa mère suite au divorce de ses parents. Il n’avait alors que sept ans. Un épisode sombre et particulièrement éprouvant parce qu’il ne parlait et ne comprenait que sa langue maternelle, le Comorien.

L’artiste a toujours indiqué dans ses interviews le sacrifice qu’il a dû faire pour maîtriser la langue de Molière : « J’ai redoublé d’efforts pour apprendre le français. Je suis attaché à cette langue ».

Premiers contacts avec le rap

À 11 ans, Housni va emménager dans le même immeuble que celui qui va beaucoup influencer sa dévotion pour le rap : Mokobé. Celui-ci l’initie, en effet, au hip-hop en lui faisant écouter plusieurs morceaux de hard-pop et bien d’autres. Bien qu’étant bon élève, Housni reste toujours attiré par le rap et décide alors d’y consacrer un peu plus de temps. Il a notamment été influencé par les artistes comme Tupac, Dr.Dre ou encore The Notorious Big.

Premières collaborations

Le jeune Housni mène son périple dans la rue tout en continuant d’écrire et de rapper. Il fera plus tard la rencontre des rappeurs tels que Manu Key et Kery James. À eux trois, ils décident de former le collectif L’Union devenu la Mafia K’ 1 Fry. Housni adopta ROHFF qui est un acronyme de « Rimeur Original Hardcore Flow Fluide » puis de « Rimeur Offensif Honorant le Fond et la Forme ».

Rohff est connu pour ses textes qui tirent un peu sur la satire, dénonçant les carences du système, de la police ou même de l’État.

Rencontre avec le grand public

Rohff collabore avec Nèg’Marrons, Mystik et Pit Baccardi pour la sortie de la mixtape Première Classe en 1998. Cette collaboration lui permet de faire sa toute première apparition dans un clip vidéo. L’année qui a suivi, il participe à l’EP (Légendaire) de son collectif de rappeurs Mafia K’ 1 Fry.

Mais, les envies de carrière solo de Rohff sont plus fortes que tout autre. Ainsi, il produit dans la même année, soit en 1999, son premier album solo intitulé Le Code de l’honneur. Son album connaît un succès important et constituera un classique du rap français.

Le Code de l’honneur se vend à plus de 10 000 exemplaires, ce qui constituait déjà une belle performance en raison de l’absence de promotion ou même de soutien de la part des radios. Rohff quitte donc Phénomène Records et signe chez le label de musique Hostile Records en prélude à son deuxième album.

Succès après succès…

En octobre 2001, Rohff sort son deuxième album, La Vie avant la mort. L’album cumule plus de 175 000 ventes. Des titres comme TDSIMiroir ou encore 5.9.1 sont diffusés à répétition sur les radios nationales. Son morceau « Qui est l’exemple ? », qui a été enregistré en collaboration avec la chanteuse Kayliah, est l’un des plus gros succès de l’année 2002 en France.

Les chiffres sont impressionnants pour ce titre : deux nominations aux NRJ Music Awards 2003, plusieurs mois passés à la première place des ventes avec plus de 800 000 exemplaires distribués. La Vie avant la mort exhibe de très bons morceaux considérés comme des classiques du rap français : Sensation braveJeu de la MortCreuset 2 voyous, etc.

Roh2f publie un troisième album solo qui sortira officiellement le 21 juin 2004. Il sera certifié disque d’or. La Fierté des nôtres comporte 30 titres, les uns aussi percutants que les autres. Par ailleurs, Rohff sortira 6 nouveaux albums (Au-delà de mes Limites, Le Code de l’horreur, La Cuenta, P.D.R.G, Le Rohff Game et Surnaturel) par la suite (avec un 10e en préparation) et s’installe confortablement dans le rang des légendes du hip-hop français. Par ailleurs, Rohff est connu pour ses punchlines percutants.

Polémiques et controverses autour de Rohff dans sa carrière

Rohff a connu beaucoup d’ennuis judiciaires. Il est condamné une première fois en 2005 pour avoir tiré avec une arme sur deux personnes à la sortie d’une boîte de nuit en 2002, puis une seconde fois où il purge une peine de 5 mois de prison pour « détention d’arme ». De même, des affaires de violences conjugales et de rixes ont failli lui coûter sa carrière.

Le rappeur rencontre quelques brouilles avec Booba concernant la sortie de leur son CRU- C’est nous la rue. En raison d’un désaccord entre leurs deux labels de musique, le son n’a pas pu sortir cristallisant la colère de part et d’autre. Tout cela n’enlève, néanmoins, rien à son immense carrière et à sa réputation, car El padre du Rap Game est considéré par de nombreuses personnes comme l’un des meilleurs rappeurs de toute sa génération.