fbpx
samedi, décembre 4, 2021

Punchline Orelsan

De son vrai nom, Aurélien Cotentin, Orelsan est né à Alençon le 1er aout 1982. Juste après l’obtention d’un diplôme dans une école de commerce, il se lance dans la musique. Il crée Les casseurs flowteurs avec Gringe. Le groupe de rap participe à plusieurs compils parmi lesquelles UndertocRap 2 rueTalents fâchés 3.

Très vite, Orelsan se fait remarquer par Skread qui a produit notamment Diam’sBoobaSinik. Il signe ainsi dans le label 3e bureau. En 2008, il se fait connaître sur la toile grâce à des titres qui font polémiques, en particulier les titres Sale pute et Changement.

À son actif, le rappeur français a plusieurs albums, dont le premier sorti en 2009 est intitulé Perdu d’avance. En 2011, il enregistre Le chant des sirènes. Ce deuxième album le propulse dans les hautes sphères du rap français. Six ans plus tard, Orelsan signe la fin de la récréation en enregistrant l’album La fête est finie.

Les récompenses n’ont pas tardé à venir confirmer le succès de celui que l’on nomme l’Eminem français. D’ailleurs, en 2012, il reçoit deux victoires de la musique, catégorie rap et musique urbaine. Dans cette même année, son album Le chant des sirènes est vendu à plus de 100 000 exemplaires. De ce fait, il est certifié disque de platine.

L’artiste rappeur français fait ses premiers pas dans le cinéma en réalisant le film Comment c’est loin en 2016. Il apparait aussi dans Peur de rien, un long métrage réalisé par Danielle Arbid la même année.

L’univers lyrique de cet emblématique rappeur est composé de punchlines aussi meilleures les unes que les autres. En voici quelques-unes :

bannière orelsan fest view

Les meilleures punchlines de Orelsan

« Les mecs fashions sont plus pédés qu’la moyenne des phoques ». Orelsan- Changement

« Les gars s’habillent comme des meufs, et les meufs comme des chiennes, et kiffent les mecs efféminés comme si elles étaient lesbiennes ». Orelsan- Changement

« Avant j’voulais construire ma vie avec mes beaux diplômes, depuis j’ai vu 8 Mile, et j’rêve d’habiter dans un mobile-home ». Orelsan-différent

« Mais j’te quitterai dès qu’je trouve une chienne avec un meilleur pédigrée ». Orelsan- Pour le pire

« Si tu m’dis: Je t’aime, j’répondrai: J’t’aime bien. Orelsan- Pour le pire

«C’est malsain, qu’est-ce que tu veux que j’te dise de plus ? Félicitations, tu vas mettre au monde un futur fils de pute». Orelsan- 50 pourcents

«J’écris des textes tirés par les cheveux comme ta meuf en levrette». Orelsan- Jimmy Punchline

«Tous les jours, j’me couche aux aurores, et j’pars au taf avec une gueule d’enterrement comme si j’étais croque-mort». Orelsan- Jimmy Punchline

«J’distribuais des CD dans l’Hexagone, pendant qu’tu distribuais tes CV dans les Mac-Do, alors j’comprends qu’tu voudrais faire un feat, mais moi j’voudrais un Big Mac et une grande frite». Orelsan- Jimmy Punchline

«Trouve-moi en pleine méditation dans un débit d’boissons, ma gueule de bois ferait passer Pinocchio pour un vrai p’tit garçon». Orelsan -Jimmy Punchline

«Haltérophile sexuel: j’soulève des meufs qui font deux fois mon poids». Orelsan -Jimmy Punchline

«Les histoires d’amour, ça commence bien, ça finit mal, avant je t’aimais maintenant j’rêve de te voir imprimée de mes empreintes digitales». Orelsan- Sale pute

«On verra comment tu fais la belle avec une jambe cassée, on verra comment tu suces quand j’te déboiterai la mâchoire, t’es juste une truie, tu mérites ta place à l’abattoir». Orelsan- Sale pute

«Oh je m’en bats les couilles c’était de la faute à qui, j’te collerai contre un radiateur en te chantant « Tostaky ». Orelsan- Sale pute

«J’adore les p’tites coquines avec des couettes et des fossettes, j’te rends misérable, tes copines vont t’appeler « Cosette ». Orelsan- Saint-Valentin

«Mais ferme ta gueule, ou tu vas t’faire Marie-Trintigner ». Orelsan-Saint-Valentin

«J’aime ta beauté intérieure quand tu remues tes seins en silicone». Orelsan – Saint-Valentin

«J’conclus toujours une pénétration comme Rooney avec la balle au pied». Orelsan– Saint-Valentin

«Parce que l’amour rend aveugle, tu vois trouble après l’éjac faciale, branlette espagnole, jusqu’à c’que tu gueules « Muchas gracias ». Orelsan – Saint-Valentin

«Plus mon alcoolémie descend, plus tu grossis, j’ai comme envie d’rôti quand j’vois tes bas résilles sur tes grosses cuisses». Orelsan – Ma grosse

«En attendant d’en serrer des jolies, j’tapais dans la viande pour m’entrainer, comme si j’étais Rocky, j’y ai pris goût, j’m’en fous maintenant c’est ton heure, ce soir tu seras la petite baleine échouée sur la plage de mon cœur». Orelsan – Ma grosse

«J’sais qu’ta p’tite copine aime pas mes textes, mais, si j’écoutais toutes les juments, j’ferais du rap équestre, et ça m’énerve pas, j’respecte, j’fais comme Rocky dans la réserve: j’m’en bats les steaks». Orelsan- Raelsan

«J’aimerais faire partie des optimistes, j’aimerais apporter une sorte de message positif, comme l’héroïne dans un test d’urine, positif… Comme le dépistage de Freddie Mercury ». Orelsan- Raelsan

«Tu parles de moi pour rien dans tes titres, tu ferais même pas d’buzz avec un album antisémite». Orelsan– Raelsan

«Nos scoots étaient débridés, maintenant c’est leur sexualité, ça m’choquerait pas si Marc Dorcel rachetait Walt Disney». Orelsan- Plus rien ne m’étonne.

bannière orelsan fest view