fbpx
jeudi, mai 23, 2024

Les Flammes 2024 : Waly Dia, Aya Nakamura, Gazo, La Fouine, Médine…

La Cérémonie des Flammes 2024, qui s’est tenue le 25 avril au Théâtre du Châtelet à Paris, a offert un spectacle grandiose, mêlant performances musicales époustouflantes et discours poignants. Cet événement, souvent comparé aux Victoires de la musique pour son engagement dans la musique urbaine populaire, a vu défiler des artistes de renom et des performances qui ont marqué les esprits.

Un discours engagé de Waly Dia

L’ouverture de la Cérémonie des Flammes 2024 a été marquée par un moment particulièrement fort, grâce au discours engagé de l’humoriste Waly Dia. Connu pour son franc-parler, il a profité de cette tribune pour lancer un message poignant contre certaines personnalités politiques, notamment Rachida Dati.

En effet, Waly Dia accuse la Ministre de la Culture de manipuler les cultures urbaines à des fins politiques sans réel engagement. Son discours a résonné comme un appel à la vigilance et à l’authenticité, critiquant ouvertement la récupération politique de l’art et de la culture urbaine.

L’humoriste a souligné l’importance de préserver l’intégrité et l’indépendance de ces expressions culturelles face aux tentatives de les instrumentaliser. En s’attaquant directement à des figures telles que Rachida Dati et en évoquant leur passé et leurs alliances politiques, il a mis en lumière les contradictions entre les déclarations publiques et les actions réelles de certains politiciens.

Elle a fait partie du cartel de Sarkozy, maintenant elle est dans le Macron Gang… il ne faut pas lui faire confiance.

Waly Dia

Il a, par ailleurs, évoqué la polémique autour d’une probable participation d’Aya Nakamura à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques. Ce discours reste un des moments les plus marquants de la soirée, reflétant la dimension à la fois festive et profondément engagée de l’événement.

Les grands gagnants de la soirée

La Cérémonie des Flammes 2024 a brillamment mis en lumière les talents les plus marquants de l’année dans l’univers de la musique urbaine populaire française.

Parmi eux, Aya Nakamura s’est distinguée en raflant trois trophées prestigieux : celui de la meilleure artiste féminine, confirmant son influence grandissante sur la scène internationale ; celui du rayonnement international, reconnaissant son succès mondial ; et celui du meilleur album nouvelle pop pour son dernier opus, célébré tant pour sa qualité musicale que pour son impact culturel.

Gazo, déjà lauréat l’année précédente, a réitéré son exploit en conservant le prix du meilleur artiste masculin, démontrant une constance et une popularité inébranlables dans le rap français. Ce prix souligne son talent et sa capacité à rester au top niveau dans l’industrie musicale.

Voici un récapitulatif des autres récompenses de la soirée :

  • La Flamme Spotify de l’Album de l’Année a été décernée à Hamza pour “Sincèrement”, marquant une reconnaissance significative de son œuvre.
  • La Flamme de l’Album Rap a couronné Werenoi pour “Carré”, récompensant ainsi l’influence majeure de cet album dans le rap français.
  • La Flamme du Morceau de l’Année a été remportée par SDM pour “Bolide Allemand”, reconnaissant l’impact de ce titre dans l’année.
  • La Flamme du Featuring de l’Année a mis en avant Dave & Tiakola pour “Méridian”, un partenariat musical fort.
  • La Flamme du Morceau Performance Rap a été remise à Ninho pour “Freestyle LVL UP 1”, témoignage du talent de kickeur toujours bien présent chez le rappeur.
  • La Flamme du Morceau R&B a été décernée à Monsieur Nov feat. Josman pour “Dernier Je T’aime”, un featuring des plus mielleux pour les oreilles.
  • La Flamme du Morceau de Musiques Africaines ou d’Inspiration Africaine a été remportée par Jungeli, Imen ES, Alonzo, Abou Debeing & Lossa pour “Petit Génie”, célébrant la fusion des rythmes africains et urbains.
  • La Flamme du Morceau Caribéen ou d’Inspiration Caribéenne a été attribuée à Kalash pour “Doliprane”, ajoutant une saveur caribéenne unique à la cérémonie.
  • La Flamme de la Révélation Féminine, soutenue par Samsung, a été remise à Merveille, mettant en lumière son ascension rapide.
  • La Flamme de la Révélation Masculine, également soutenue par Samsung, a été attribuée à Favé, indiquant un futur prometteur pour l’artiste.
  • La Flamme du.de la Compositeur.ice a été gagnée par Boumidjal X, reconnaissant les talents créatifs derrière la musique.
  • La Flamme du Clip de l’Année a été décernée à Shay pour “Commando”, récompensant son esthétique visuelle et son storytelling.
  • La Flamme du Concert de l’Année a été remportée par SCH à l’Orange Vélodrome, une performance inoubliable.
  • La Flamme de la Révélation Scénique de l’Année a été attribuée à TIF, récompensant une présence scénique impressionnante.
  • La Flamme de la Cover d’Album de l’Année a été décernée à Isha & Limsa d’Aulnay pour “Bitume Caviar (Vol.1)”.
  • La Flamme de l’Engagement Social a été remise à Zamdane pour SOS Méditerranée, saluant son dévouement à des causes humanitaires.
  • La Flamme Éternelle a honoré Kore pour l’ensemble de sa carrière et ses contributions durables à la musique.
  • La Flamme du Producteur de Spectacle de l’Année a été gagnée par Nouéva Productions pour leur excellence en production.
  • La Flamme du Label de l’Année a été attribuée à AllPoints Label Services, reconnaissant leur travail avec les artistes.
  • La Flamme Label Indépendant de l’Année a été remportée par Foufoune Palace, saluant le succès des labels indépendants.
  • La Flamme de la Stratégie de Lancement d’Album de l’Année a été décernée à PLK pour “2069”, soulignant l’innovation et le succès de sa stratégie de promotion.

Des performances remarquables

La soirée des Flammes 2024 a été ponctuée de performances remarquables qui ont non seulement divertit, mais également ému le public. Parmi les moments forts, la prestation de Médine, qui a interprété son titre “Gaza Soccer Beach“, a été particulièrement poignante.

Le rappeur a rendu hommage aux victimes palestiniennes, ajoutant une dimension profondément humanitaire à l’événement en affichant les noms de 35 000 victimes sur un écran géant, rappelant ainsi le pouvoir de la musique comme vecteur de messages sociaux et politiques.

La Fouine, en collaboration avec Zaho, a offert une performance surprise qui a rappelé aux fans les belles heures du rap français avec une touche de nostalgie. Le rappeur a interprété plusieurs de ses chansons d’anthologie. Son arrivée n’étant pas annoncée, elle a surpris les personnes présentes au théâtre du Chatelet ainsi que tous les spectateurs derrière leurs écrans. Une grande partie de la salle s’est levée à la fin du show pour honorer la carrière de La Fouine.

Enfin, Shay a retenu l’attention de tous avec sa présence dynamique et son énergie sur scène. La rappeuse belge a interprété son titre “Santa Fe” avec une performance artistique vraiment iconique, à l’image de ses clips d’ailleurs.

Pour conclure, cette seconde cérémonie des flammes est une réussite, malgré quelques flottements entre les séquences par moment et quelques moments de stress du présentateur Nordine Ganso qui a, malgré tout, assuré la bonne tenue du show avec un public toujours compliqué à conquérir.

Bravo à Booska-P et Yard pour cette cérémonie représentant les cultures populaires, avec cette année un engagement politique bien marqué, et à tous les différents animateurs et animatrices présents du tapis rouge jusqu’à la scène.

Articles similaires

Instagram

Notre playlist mise à jour chaque semaine :

Populaire

Nous suivre

541FansJ'aime
3,158AbonnésSuivre