fbpx
jeudi, juin 24, 2021

Le rap & sa culture.

 

Qu’entend-on par pull-up ?

À la base, le rap était un moyen trouvé dans un contexte social très rude pour apaiser les cœurs, amener les gens à oublier leurs ennuis, le temps d’un freestyle ou d’une soirée. De même, les formes de rap pratiquées, en tout cas, celles validées par le public étaient improvisées et demandaient au rappeur d’allier improvisation et talent.

Jusqu’à aujourd’hui, les choses n’ont pas tant changé, et il peut, cependant, arriver qu’un rappeur perde le fil lors des événements comme les lives, et ait recours à des expressions comme « Pull-up ».

Quand utiliser l’expression « Pull-up » ?

Il fut un temps où on ne connaissait pas le rap tel que nous le connaissons aujourd’hui. Dans ce temps, il revenait en fait au DJ, professionnel des platines, de savoir mettre le show et l’ambiance dans les concerts, de sorte que tout le monde se sente concerné et fasse la fête.

C’est ainsi que le concept du MC traditionnel, simple accompagnateur du DJ, est né. Mais avec le temps, le rôle du MC a évolué, car ayant commencé par plus captiver le public que le DJ. À cet égard, aujourd’hui, les MC traditionnels, avec l’évolution de la musique et du rap, se sont convertis en rappeurs.

Néanmoins, la connexion avec le DJ n’en a pas été perturbée. Donc, lors des événements lives animés par le rappeur et le DJ, il peut arriver que le rappeur se loupe lors d’un freestyle par exemple ou qu’un problème technique survienne.

Alors, pour ne pas faire piètre figure, le rappeur peut demander au DJ de couper le beat ou l’instrumental, en prononçant l’expression « Pull-up ». C’est donc un terme qui est très utilisé, à l’instar de beaucoup d’autres termes en rap, et surtout lors des spectacles.

Le temps de la coupure, le rappeur peut donc se mettre à converser avec le public, histoire de le tenir en haleine, de se poser lui-même et de reprendre ses esprits. Ce qui lui permettra de reprendre, par la suite, beaucoup plus en confiance et plus concentré.