fbpx
mercredi, septembre 22, 2021

Major : c’est quoi ?

La musique a beau être un art, elle demeure quand même intimement liée aux réalités plus que matérielles de l’industrie du disque. Elle est ainsi confrontée à la problématique des droits d’auteurs, aux divers moyens de production ou de promotion des œuvres des artistes.

Quel est le fonctionnement d’une major ?

Les trois majors aujourd’hui sont : Universal Music, Sony Music et Warner Music. En réalité, les majors sont, en quelque sorte, « le bras musical » de grandes sociétés qui n’étaient pas créées au départ par des acteurs du monde de la musique, mais plutôt de la radio, de l’électronique, de la télévision, etc.

Ces sociétés ont donc mis en place un système industriel qui prend en compte le contrôle de toute la chaîne de production musicale (l’écriture, la composition, l’enregistrement en studio, la distribution, la promotion, le marketing, l’édition, le management, les spectacles, etc.).

Les majors ont tellement une domination sur le monde musical mondial qu’elles contrôlent la majorité des échanges économiques de la musique, ne laissant qu’une portion aux labels indépendants qui sont beaucoup plus guidés par la passion pour la musique.

« Signer chez une major » revient à parafer un contrat avec une maison de disque qui confère à cette dernière, plus ou moins, plein droit sur les œuvres produites en contrepartie de sa prise en charge de tous les frais.

En d’autres termes, la major signe l’artiste et, selon les termes du contrat, lui verse un certain pourcentage sur les gains générés par ses œuvres. Dans ce cas de figure, l’artiste n’a rien à dépenser, il doit tout simplement être productif et la major s’occupe de tout le reste.

Découvrez notre lexique complet des termes habituellement utilisés dans le domaine du rap.