fbpx
jeudi, juin 24, 2021

Le rap & sa culture.

 

C’est quoi la New School ?

Pour qu’il y ait une nouvelle ère ou pour que l’on parle de modernisation, il faut qu’il existe, au préalable, une ancienne base sur laquelle il faut se fonder. C’est dans cette même optique que nous avons assisté dans le monde du hip-hop à la relève prise par le rap dit « new school » chez celui appelé « old school ». Il est vrai que cela s’est fait, mais certainement pas du jour au lendemain, ni sans que le hip-hop new school ne prenne exemple ou appui sur le hip-hop old school.

Qu’est-ce que le hip-hop new school ?

Déjà vers la fin des années 80, nous avons assisté à ce que l’on appelle : « l’âge d’or du hip-hop ». C’est, en effet, la période qui a donné les prémisses du hip-hop new school, car la qualité, l’innovation, et surtout la diversité battaient leur plein dans le rang des rappeurs. Ce qui a fait que le rap a commencé à exercer une plus grande influence sur le public.

Cependant ce n’est que vers 1984 que le hip-hop new school a réellement fait son entrée avec notamment « Run-DMC », et « LL Cool J ». Notons que, contrairement à la old school, la new school est fortement caractérisée par un style sophistiqué et agressif. Les thèmes abordés sont, de leur côté, beaucoup plus nombreux et s’étendent jusqu’à la socio-politique.

Ce qui prouve de façon effective toute la mutation qu’a connu le rap, avec à la clé beaucoup d’autres concepts. De plus, les rappeurs ont eux aussi changé aussi bien sur le plan vestimentaire que linguistique. Plus concrètement, on a vu les artistes s’intéresser plus aux manières de la « rue » et adopter des habitudes et des langages beaucoup plus durs et crus.

Entre autres artistes ayant marqué la transition, on peut notamment citer : le rappeur KRS-One, et les groupes américains Public Enemy, De La Soul, A Tribe Called Quest. Mais aussi les groupes de rap comme « Assassin » et « IAM » en France.