fbpx
dimanche, octobre 24, 2021

Biographie SCH

La bataille pour le trône de meilleur rappeur de France est loin d’être gagnée tant qu’on aura des chanteurs exceptionnels comme SCH. Avec un style impressionnant et sa voix grave, ce rappeur utilise souvent des thèmes ayant rapport avec la richesse, la mort et des références sur des films de gangsters et d’horreur. Il fait usage des instrumentaux tels que des clouds rap ou traps.

Brève présentation de l’artiste

SCH ou Sch Mathafack, de son vrai nom Julien SCHWARZER est un artiste (rappeur) français né le 6 avril 1993 à Marseille, plus précisément dans les Bouches-du-Rhône. Originaire de Allemagne, il est issu d’une mère infirmière et d’un père chauffeur de camion. Il quitte Saint-Barnabé vers l’âge de 10 ans et déménage à Aubagne.

Ses débuts

Le rappeur français SCH commence le rap dès l’adolescence, en s’inspirant des artistes musiciens comme Eminem et 50 Cent dans ces écrits. Il est également influencé par les morceaux de son père. À l’âge de 15 ans, il fait ses débuts dans le rap en postant la plupart de ses sons sur son blog personnel sous le pseudonyme « Schneider ». Il va, par la suite, choisir les trois premières lettres de ce pseudo (SCH), comme nom d’artiste ; ce qui correspond également aux trois premières lettres de son nom de famille.

Il publie quelques singles sur YouTube (Mardi Graas et Massimo) en 2014-2015, ce qui fait qu’il est remarqué par Lacrim, la star du rap français. Il intervient en 2015 sur la mixtape R.I.P.R.O Vol. 1 de ce dernier ; ce qui le propulsa dans sa carrière. Il faut dire que les punchlines de SCH sont l’une de ses marques de fabrique.

Ses œuvres

SCH a à son actif, 4 albums et une mixtape avec des morceaux très intéressants.

A7 (publié en 2015)

Après son apparition au public dans la mixtape de l’artiste Lacrim en 2015, SCH lance sa propre mixtape nommé A7 le 13 novembre. Les 8 premiers titres tournent autour des termes comme « Fusil », « Gomorra » et « Champs-Élysées ». Ils ont été composés par les beatmakers toulousains « Dj Ritmin » et « Guilty ».

Une partie des chansons sont produites par Katrina Squad et la seconde partie par DJ Kore. La mixtape A7 est selon la plupart un classique, ce qui a fait qu’elle était très vendue pendant des années. Cette considération, aussi raisonnable qu’elle soit, a été une grande récompense pour l’artiste français, vu qu’il l’a immédiatement propulsé vers le devant de la scène.

SCH cartonne en vendant 12 000 durant les premières semaines de la sortie de la mixtape. La mixtape a été donc certifiée double disque de platine en mai 2016, offrant un nombre de ventes de plus de 230 000. Avril passé (en 2020), la A7 se vend de plus en plus et est aujourd’hui à plus de 430 000 de ventes, décrochant le triple disque de platine. Ceci tend sûrement vers le premier disque de diamant de l’artiste. Plus que quelques ventes, et ça sera fait.

Anarchie (en 2016)

SCH lance le 27 mai 2016 son premier album Anarchie en studio. Ce dernier est produit entièrement par DJ Kore. Il regroupe des compositions des producteurs tels que : Dj Bellek, Double X, Ozhora Miyagi, Mr Punisher et Tshek. On retrouve également sur cet album un featuring avec Sfera Ebbasta, un célèbre rappeur italien.

Les morceaux sont très appréciés par le public, surtout la jeunesse française, ce qui fait que l’album enregistre près de 25 000 ventes dès la première semaine. Il a reçu la certification disque d’or après sa sortie en moins d’un mois et platine en septembre 2016. Anarchie atteint plus de 200 000 de ventes et a été certifiée, ensuite, double disque de platine en septembre 2018.

SCH sort de la Def Jam France et change avec Millenium la division du rap de Capitol afin de publier son titre 6.45i, avec les producteurs Kore et Tshek. Il décale la sortie de son morceau Poupée Russe en signe de respect aux familles éplorées dans l’attentat survenu aux Champs-Élysées le 20 Avril 2017.

Deo Favente (2017)

Sorti le 5 mai 2017, son album Deo Favente est certifié disque d’or en fin mai, et ensuite disque de platine 4 mois après son lancement (en septembre 2017). Par ailleurs, SCH est accusé d’avoir copié sur son titre ça va le morceau « Down » de Paigey Cakey, une chanteuse britannique, après quelques jours de publication de son album. Il fonde son propre label nommé « Maison Baron Rouge » en janvier 2018, en quittant “Braabus Music”.

JVLIVS (en 2018)

SCH sort en studio son 3e album le 19 octobre 2018, intitulé JVLIVS. Il s’agit donc là de sa première sortie sur son propre label “’Maison Baron rouge”’ dont il a payé la licence chez Rec 118. En moins d’un mois après sa sortie, l’album est certifié disque d’or et 6 mois après, disque de platine (en avril 2019).

Rooftop (en 2019)

Le lancement de son nouvel album normalement prévu pour le 29 novembre 2019, SCH dévoile en novembre 2019, le clip de R.A.C, le premier morceau sur Rooftop. Il a été assisté sur ce projet par des artistes tels que Rim’K, Ninho, Gims, Soolking, etc. La semaine suivant la sortie, il compte déjà 25 000 ventes, et en 3 semaines 50 000, ce qui le gratifie d’un disque d’or. En définitive, la carrière de SCH a été vraiment remarquable.

Bien qu’il soit très connu aujourd’hui dans le milieu du rap avec toutes ses distinctions, le rappeur se fait pirater, fin 2017, ses comptes sur les réseaux sociaux. Toutefois, tout est vite rentré dans l’ordre comme il l’a attesté sur l’un de ces tweets. SCH est à nouveau présent sur les réseaux sociaux, et vu son jeune âge, il faut comprendre qu’il vient très prochainement avec des nouveautés.